Glossaire

Termes :

Appropriation
Réfère à l’utilisation d’éléments empruntés pour la création d’une nouvelle oeuvre. Ces éléments peuvent être des images, des formes ou des styles issus de l’histoire de l’art ou de la culture populaire, ou encore des matériaux et techniques provenant de contextes non artistiques. Depuis les années 1980, le terme signifie plus spécifiquement le fait de citer l’oeuvre d’un autre artiste pour en créer une nouvelle. Cette dernière peut ou non modifier l’oeuvre originale. Ainsi, dans Foot, Angela Grauerholz s’approprie le pied tiré d’une peinture pour les besoins de son œuvre.

Aquarelle
Peinture réalisée avec des pigments additionnés de gomme arabique, qui utilise l’eau comme médium.

Art abstrait
Forme d’art qui n’imite pas ou ne représente pas directement la réalité des choses. L’art abstrait est fondé sur la théorie selon laquelle formes, lignes et couleurs peuvent constituer en eux-mêmes un langage visuel, sans qu’il soit nécessaire de référer à une réalité extérieure.

Art conceptuel
Forme d’art qui a pour objet de faire passer une idée ou un concept au spectateur, rejetant la création ou l’appréciation de l’objet d’art traditionnel (peinture, sculpture...) comme étant une futilité précieuse. Les tenants de l’art conceptuel affirment que la production artistique devrait servir la connaissance de l’art, et que l’objet d’art n’est pas une fin en soi. La première exposition entièrement consacrée à l’art conceptuel est présentée en 1970 au New York Cultural Center sous le titre Conceptual Art and Conceptual Aspects [Art conceptuel et aspects conceptuels]. L’art conceptuel étant très centré sur le message (ou discours) qu’il véhicule, il possède des liens forts avec de nombreux autres mouvements du siècle dernier.

Art figuratif
Terme utilisé particulièrement dans la période moderne pour parler de l’art représentatif, où le souci premier de l’artiste est de saisir les choses telles qu’on les voit.

Art populaire
Expression artistique de personnes ne possédant pas de formation formelle ni académique, mais dont les oeuvres reflètent une tradition établie de style et de savoir-faire.

Assemblage
Œuvre faisant appel à des objets préexistants, parfois récupérés, dont la nature originale peut contribuer, ou non, à l’oeuvre dans son ensemble.

Atelier Graff
Graff s'impose très vite et durablement comme l'un des principaux foyers de l'estampe au Québec. Plus qu'un centre de production, Graff, c'est un milieu, presque une communauté, et c'est en tout cas une philosophie de l'art.Prenant le contre-pied de l'abstraction, les membres de Graff développent une imagerie pop, frottée de références américaines et de folklore montréalais, où transparaissent les préoccupations de l'heure, l'affirmation nationale, la libération sexuelle, le féminisme, le joual et la culture populaire.

Automatisme
Acte de création qui donne au hasard un rôle prépondérant, ou qui fait appel à l’inconscient au travers de l’association libre, des états de transe, des rêves. L’automatisme est un courant fondamental du surréalisme, dont les adeptes vont expérimenter l’écriture et le dessin automatiques, produisant des flots de mots ou des griffonnages issus de leur inconscient. D’autres peintres abstraits se le sont approprié, tels les Automatistes canadiens, un groupe actif à Montréal dans les années 1940, ou l’expressionniste abstrait Jackson Pollock.

Beaux-arts
Arts visant l’expression, la communication ou la contemplation dans un but purement esthétique. La peinture et la sculpture en sont les techniques les plus connues.

Cartel
L’étiquette ou la plaquette placée à côté du tableau ou de la sculpture. On y regroupe les renseignements sur l’œuvre : le nom de l’artiste, sa date de naissance et de décès, le médium. Les matériaux, la date de fabrication, le prêteur (qui peut être un musée ou un collectionneur privés), le donateur et le numéro d’identification de l’œuvre dans la collection du musée.

Chromogène
Une épreuve à développement chromogène est une image couleur sur papier produite à partir d’un négatif couleur. Parfois appelé épreuve couleur, c’est le procédé d’impression en couleur le plus répandu aujourd’hui.

Exemple: Les sœurs adoratrices du Précieux-Sang, le jardin

Citation
Les artistes contemporains font souvent référence à des œuvres plus anciennes de l’histoire de l’art. On dit alors que l’artiste fait une «citation» . Il ne s’inspire pas vraiment d’une œuvre, mais l’intègre dans son oeuvre. Il faut avoir une connaissance de l’histoire de l’art pour voir ces références. Les artistes en arts visuels ne sont pas les seuls à utiliser ce procédé, les réalisateurs de films l’utilisent aussi souvent. Claude Tousignant, dans Croix suprématiste, fait une référence au peintre Malevitch et au mouvement suprématiste qui affirme la souveraineté de la forme abstraite : carré, rectangle, cercle, triangle et croix.

Collage
Oeuvre réalisée en collant des matériaux – morceaux de papier, photographies, tissu – sur une surface plane.

Commissaire d’exposition
La personne qui a la responsabilité de choisir les œuvres et les artistes qui feront partie d’une exposition en fonction du thème proposé soit par cette personne soit par l’institution où elle se tient. Cette personne peut être un conservateur de musée, un critique d’art, un travailleur indépendant ou un universitaire. Le commissaire réalise souvent la mise en espace, mais il peut aussi être secondé par un designer d’exposition qui s’occupe de la couleur des murs, du graphisme, et de l’éclairage.

Composition
Mise en commun de parties ou d’éléments pour former un tout; structure, organisation, ou intégralité d’une oeuvre d’art.

Concept
L'idée à la base d’un projet de création qui guide l’artiste jusqu’au produit final. Il arrive parfois que les artistes exposent le travail préparatoire, c’est-à-dire les recherches, photographies et enregistrement vidéo avec le résultat final et même n’exposent que ce travail préparatoire. Pour eux, l’idée, le processus, compte autant que le résultat. On emploie aussi le terme process art. L’œuvre Beyond Sweeties de Naomi London est un bon exemple : le processus de création de l’œuvre est aussi important que la réalisation finale des peintures. Le travail est documenté par des lettres, des recettes, des photos polaroïd qui font également partie de l’œuvre.

Démarche
Le travail de réflexion que poursuit l’artiste tout au long de sa carrière et qui se répercute dans toutes ses actions et sa production. On emploie aussi le terme démarche artistique.

Eau-forte
Technique de reproduction d’un dessin consistant à enduire une plaque de métal avec de la cire et à gratter à travers celle-ci jusqu’au métal avec un instrument acéré appelé stylet. La plaque est alors plongée dans un bain d’acide, qui s’attaque aux lignes incisées; elle est ensuite chauffée pour dissoudre la cire et finalement encrée pour impression sur papier. L’estampe qui en résulte est appelée eau-forte.

Effet de raccourci
Représentation des formes sur une surface en deux dimensions en présentant l’axe de profondeur de telle façon qu’il semble se projeter au loin ou s’éloigner du spectateur jusqu’à disparaître.

Encaustique
La peinture à l’encaustique, ou peinture à la cire, fait appel à de la cire d’abeille chaude à laquelle des pigments de couleur sont incorporés. Le liquide ou la pâte sont alors appliqués sur une surface – souvent du bois préparé, même si la toile ou d’autres matériaux sont également utilisés.

Fresque
Technique de peinture dans laquelle les pigments sont appliqués sur du plâtre humide. En séchant, le plâtre absorbe les couleurs, pour produire une image très durable.

Happening
Événement généralement improvisé, sans script ou scène en particulier, conçu par des artistes et dans lequel ceux-ci se produisent, parfois avec d’autres protagonistes.

Hard Edge
Peinture abstraite caractérisée par des formes géométriques nettement définies et souvent des couleurs vives. Le terme est utilisé pour la première fois dans les années 1950 pour décrire des peintures abstraites présentant des surfaces régulières, une utilisation restreinte des formes et des couleurs pures. Les peintres américains Ellsworth Kelly et Kenneth Noland en sont des représentants bien connus. Certains artistes canadiens comme Guido Molinari et Claude Tousignant ont été influencés par la technique et l’esthétique hard-edge.

In situ
Un expression latine décrivant une oeuvre réalisée «sur place» en fonction du lieu qui l’accueille et qui prend son sens par rapport à la dimension spatiale, économique, écologique, politique ou symbolique de son environnement.

Installation
Oeuvres multidimensionnelles faisant appel à des techniques mixtes, créées temporairement pour un espace ou un site en particulier, extérieur ou intérieur. Signifie habituellement que l’oeuvre est une pièce exclusive créée pour un espace désigné. En général, le spectateur peut circuler autour de l’installation et être entouré par l’oeuvre, au lieu de la voir accrochée à plat sur un mur.

Lithographie
Technique de gravure basée sur l’incompatibilité entre l’huile et l’eau. L’image est dessinée au pastel gras ou peinte à l’encre lithographique sur une pierre ou une plaque d’aluminium grainé. La surface est ensuite traitée chimiquement et humidifiée de manière à n’accepter l’encre que sur les parties dessinées.

Marouflage
Réfère aux techniques de fixation de la toile directement sur un support comme le bois, l’aggloméré ou le tissu plutôt qu’étirée sur un cadre.

Minimalisme
Style de sculpture et de peinture non figuratif, généralement très restrictif quant à l’utilisation d’éléments visuels, et consistant souvent en de simples formes ou masses géométriques. Ce style a occupé le devant de la scène vers la fin des années 1960.

Néoplasticisme
Terme adopté par le peintre néerlandais Piet Mondrian pour décrire ses propres peintures abstraites. Le néoplasticisme se définit comme un art dans lequel les éléments de base de la peinture – la couleur, les lignes – sont utilisés seulement dans leur état le plus pur et le plus fondamental : seulement des couleurs primaires et des non-couleurs, des carrés et des rectangles, des lignes droites verticales et horizontales. Des peintres comme Guido Molinari et Claude Tousignant ont été influencés par les idées néoplasticistes.

Objet récupéré
Objet étranger à tout contexte artistique, exposé comme objet d’art ou partie intégrante d’une oeuvre. Objet récupéré par un artiste et exposé avec peu de transformations comme une oeuvre d’art. En sortant l’objet de son environnement habituel, on suggère de nouvelles façons de l’appréhender.

Op Art
Mouvement artistique et style du XXe siècle dans lequel les artistes cherchent à créer une impression de mouvement à la surface de l’image par le truchement d’illusions d’optique. Il est aussi parfois appelé art optique et abstraction perceptuelle. Guido Molinari et Claude Tousignant créeront des oeuvres liées à ce mouvement et à son esthétique.

Peinture de paysage traditionnelle
Toiles qui présentent une étendue de paysage que l’on peut embrasser d’un seul regard, et qui la rendent d’une manière réaliste.

Plasticiens
Le mouvement dit des « Plasticiens » émerge à Montréal vers 1955. Dans un manifeste publié lors d’une exposition au café l’Échouerie, les artistes signataires, Jean-Paul Jérôme, Louis Belzile, Rodolphe de Repentigny et Fernand Toupin revendiquent une peinture abstraite objective. Ils rejettent le côté spontané et expressif de la peinture en faveur d’une recherche sur les formes géométriques, les couleurs pures et l’espace à deux dimensions. Dès 1959, on parle de la seconde génération des Plasticiens menée par Guido Molinari et Claude Tousignant. Avec Jean Goguen et Denis Juneau, ces artistes ne forment pas véritablement un groupe, mais ils se rallient autour d'un intérêt commun pour l’espace vibratoire et la dynamique de la couleur.

Pop Art
Le terme Pop Art est l’abréviation du terme anglais Popular Art ou art populaire. Mouvement né en Angleterre au début des années 1950, il prend de l’ampleur aux États-Unis dans les années 1960. Comme son nom l’indique, le sujet de l’œuvre est en lien direct avec la société de consommation. Il est caractérisé par l’utilisation d’images provenant de la publicité, des affiches, des bandes dessinées, du cinéma ou des représentations populaires.

Process Art
Le Process Art met l’accent sur le « processus » de la création artistique, plutôt que sur des compositions ou plans préétablis. Les concepts de changement, d’improvisation, ainsi que l’utilisation de matériaux non traditionnels comme la terre, l’eau, la cire, le feutre et le latex sont importants dans ce mouvement artistique. Les artistes travaillant dans cette voie produisent souvent des oeuvres imprévisibles et atypiques, résultats d’actions comme le découpage, l’accrochage et le lancer, ou de processus organiques tels la croissance, la condensation, la congélation ou la décomposition.

Production
On dit souvent dans les textes qu’un artiste produit une pièce au lieu de créer une œuvre : les termes pièce, travail, œuvre, sont en fait des synonymes. Un artiste peut aussi poursuivre, un travail : cela signifie l’œuvre s’inscrit dans une continuité. Le terme travail accentue la notion d’élaboration permanente dans la tête de l’artiste.

Relief
Forme qui émerge du fond dans une oeuvre d’art.

Salon style
Méthode d’accrochage des toiles inventée à la fin du XIXe siècle et au début du XXe pour agencer les peintures dans les grandes expositions européennes, de manière à permettre aux visiteurs de voir autant d’oeuvres que possible. Techniquement, cela signifie accrocher les toiles proches les unes des autres en commençant au-dessous du niveau de l’oeil pour monter jusqu’au plafond. La technique est souvent utilisée par les artistes d’installations, comme le fait Naomi London dans son oeuvre Beyond Sweeties .

Sans titre
L‘artiste ne veut pas toujours donner une interprétation et préfère laisser le spectateur se faire sa propre idée. Sans titre de Dominique Blain, ne nous renseigne pas directement sur les personnages que nous voyons, mais le traitement est assez éloquent pour que le spectateur comprenne le sujet.

Série
L’artiste explore un thème dans toutes ses variations, thématique, esthétique, matérielle. La numérotation des œuvres permet de mieux s’y retrouver, de répertorier les œuvres.

Sérigraphie
Technique d’impression dans laquelle des pochoirs sont appliqués sur un tissu tendu sur un cadre. La peinture ou l’encre est forcée avec une raclette au travers des parties non obturées jusqu’au support placé dessous.

Sérigraphie photomécanique: Technique de sérigraphie dans laquelle on applique une couche lisse d’émulsion photosensible sur l’écran.

Suprématisme
École et théorie d’art abstrait géométrique qui trouve son origine en Russie au début du XXe siècle. L’idée maîtresse derrière ce mouvement est de réduire l’art à la simple forme géométrique. Claude Tousignant y fait référence dans sa toile La croix suprématiste.

Symétrie
Composition (ou dessin) présentant des formes identiques ou pratiquement identiques des deux côtés d’une ligne de partage ou d’un axe central; équilibre graphique.

Tachisme
Ce mot contient une notion d’enchaînement de cause à effet et introduit l’idée d'une action en cours. L’organisation des elements plastiques procède d’une pensée en marche: celle de l’artiste en train de créer (art contemporain mode d’emploi).

Technique
Méthode artistique ou moyen d’expression spécifique défini par l’utilisation de matériaux et d’outils particuliers.

Techniques mixtes
Oeuvres d’art faisant appel à plus d’une seule technique pour leur réalisation.